Les parties prenantes

Les membres actuels

L’étiquetage du bien-être animal (ses critères et modalités de contrôle et son visuel) est géré par l’Association Etiquette Bien-Être Animal, créée spécifiquement pour remplir cette mission. Elle est aujourd’hui constituée de :

4 organisations de protection animale (CIWF France, LFDA, OABA et WELFARM)

5 acteurs de la distribution, du commerce et de la restauration (Agromousquetaires, Casino, Carrefour, Lidl, magasins U)

5 organisations de producteurs et transformateurs (Fermiers de Loué, Fermiers du Sud-Ouest, Fleury-Michon, Galliance et Herta)

Ce nouveau référentiel a bénéficié des travaux conduits au sein du laboratoire d’innovation territorial « Ouest Territoires d’Élevage » porté par INRAE, l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement.

Les engagements des partenaires

  • Le Groupe Casino s’est engagé, en décembre 2020, d’étiqueter d’ici 2026 tous ses poulets à marques propres avec une note allant de A à C

Les fondateurs

La collaboration à l’origine de cette démarche réunit trois organisations œuvrant en faveur de la protection animale et reconnues pour leur engagement et leurs compétences sur ce sujet ainsi qu’un distributeur français : Compassion in World Farming France (CIWF France), La Fondation Droit Animal, éthique et sciences (LFDA), l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA), et le groupe Casino.

Créée en 1967 par un éleveur laitier en réaction à l’intensification de l’élevage, CIWF a pour mission d’encourager des pratiques d’élevage respectueuses du bien-être des animaux et de proposer des alternatives durables à l’élevage intensif. Son approche pluridisciplinaire a mis en évidence les liens étroits entre bien-être animal, santé publique, sécurité alimentaire et impact environnemental. CIWF accompagne les acteurs de l’agroalimentaire dans leur démarches visant à améliorer le bien-être des animaux d’élevage, via son expertise technique et via la valorisation des engagements pris à travers ses Trophées Bien-être Animal. 
www.ciwf.fr et www.agrociwf.fr

L’OABA, créée en 1961 et reconnue d’utilité publique en 1965, est la première association spécialisée dans la protection des animaux d’élevage. Elle a obtenu en 1964 le décret rendant obligatoire l’étourdissement. L’OABA lutte contre la maltraitance animale et sensibilise à une consommation responsable en faveur du bien-être animal. Une de ses missions est d’auditer les abattoirs pour vérifier le respect des règles de protection animale et améliorer les conditions d’abattage des animaux. Ces audits sont effectués par des vétérinaires. Une autre mission de l’OABA est le sauvetage d’animaux maltraités ou de cheptels à l’abandon.www.oaba.fr

LFDA est une fondation reconnue d’utilité publique, créée il y a 40 ans, dont l’objectif est de faire progresser la condition des animaux grâce au progrès de la science et à l’évolution du droit. Elle intervient auprès des pouvoirs publics français et européens. La LFDA agit pour l’étiquetage des produits alimentaires pour contrôler les conditions d’élevage et d’abattage et informer le consommateur. Elle œuvre pour le remplacement de l’animal dans les expérimentations en laboratoires. A l’initiative de colloques et de publications, elle participe à la recherche pour l’amélioration des connaissances et la préservation des espèces. 
http://www.fondation-droit-animal.org/

Le groupe Casino est le premier groupe de distribution à avoir cessé, avec son enseigne Monoprix, la vente d’œufs issus de poules élevées en cage sous sa marque propre puis en marque nationale. Un engagement étendu à toutes les enseignes en France d’ici 2020 et pour la vente de produits utilisant des œufs en tant qu’ingrédients d’ici 2025. Le groupe a aussi mis en place un programme de contrôle des conditions d’abattage dans sa chaîne d’approvisionnement en France vis-à-vis de la protection animale. 
https://groupe-casino.fr/engagements