Un étiquetage pionnier

Il existe déjà en France des systèmes d’étiquetages de produits vendus en magasins (Nutri-score, étiquette-énergie, affichage environnemental, …). A l’exception de l’étiquetage sur les œufs qui porte sur le mode d’élevage, aucun étiquetage n’a traité le sujet du bien-être animal de façon spécifique en France. Il s’agit donc d’une première à l’échelle nationale. Cet étiquetage est indépendant des cahiers des charges de production Label Rouge ou Bio, qui intègrent par ailleurs des exigences relatives au bien-être animal.

Ce système d’étiquetage du bien-être animal est unique en son genre à plusieurs égards :

  • L’évaluation prend en compte la condition de l’animal à toutes les étapes de sa vie et non seulement à l’élevage. Pour la filière poulet, l’élevage des parentaux¹, l’accouvage, l’élevage de poulets de chair, la collecte, le transport, et l’abattage sont pris en compte.
  • Il s’agit d’un étiquetage et non d’un label, c’est-à-dire qu’il a pour objectif de donner une information sur tous les produits et non seulement sur ceux répondant aux critères les plus élevés.
  • Les exigences sur le bien-être animal se fondent non seulement sur des obligations de moyens (accès à l’extérieur, densité de population en bâtiment, …) mais également des obligations de résultats (observation de la motricité, comportement des animaux, …).
  • L’évaluation s’appuie sur un référentiel spécifique et non sur des cahiers des charges existants qui ne sont pas entièrement dédiés au bien-être animal et aux conditions d’abattage, comme par exemple le cahier des charges Label Rouge ou Bio.

¹Il s’agit des poulets mâles et femelles élevés pour la reproduction des poussins.